Let me confess

Création 2020


Titre : Let me confess
Production : Between Atoms Company
Durée : 50 minutes
Chorégraphe : Constance Delorme
Interprètes : Pierre Adda, Karine Bourgeois, Clara Protar

Créatrice lumière : Bérénice Giraud

 

 

Note d'intention:

 

 

Cette seconde pièce de la compagnie est un écho à la première, [How much can you care ?].

 

[How much can you care?] offre une vision très concrète du support à l’autre et des épreuves que cela entraine, avec des rappels constants aux actions quotidiennes et une volonté de convoquer chez le spectateur une réalité à laquelle il peut s’identifier directement.

 

Let me confess est née de l’envie d’inverser le point de vue de cette première version pour voir ce que traversent intérieurement les interprètes tout au long de l’évolution de la pièce. C’est donc un point de vue beaucoup plus abstrait qui est mis en place.       

 

Que ressentons-nous? Comment réagissons-nous face à nos échecs? Sommes-nous vraiment seuls dans ces moments ? Quels impacts ont nos décisions?             

 

Tout cela en gardant comme point d’ancrage commun la trame de [How much can you care ?].

 

 

L’urgence de ce second volet est de plonger au plus profond de nos vécus intérieurs et d’y entrainer le public.

 

J’ai le souhait qu’il se sente directement concerné et qu’il traverse les épreuves avec nous en étroite relation, d’où la volonté d’un plateau à niveau avec le public qui vient briser la vitrine et la sécurité spectateurs/interprètes.

 

La notion de l’intimité est mise au premier plan. Les interprètes acceptent de traverser, avec l’incertitude de ce qu’ils vont y trouver, cette aventure dans laquelle ils vont croiser leurs obstacles propres et ceux du groupe.

 

C’est ensuite la notion d'honneteté qu'il est pour moi important de mettre en avant dans leurs réactions à ces obstacles.

 

Comment appréhendent-ils leurs choix ? Comment la présence des autres autour d’eux les affecte-t-elle ?

 

L’envie bien sûr aussi, l’envie de reconstruire, de poursuivre inlassablement son cheminement à la fois seul et accompagné autres.

 

Un voyage qui partage une direction commune et pourtant propre à chacun, interprète comme spectateur.